>Certains s’imaginent les clubs échangistes ou les saunas libertins comme des lupanars où tout le monde baise avec tout le monde, sans distinction entre les êtres et les corps, dans des orgies sans limite. Encore un cliché : si la liberté sexuelle est la règle, le consentement en est la limite absolue.

A en discuter avec des couples non-libertins, on s’aperçoit que beaucoup pense que, dans un club échangiste, le « non » n’est pas une réponse acceptable et qu’il convient de baiser avec tout le monde. Est-ce vrai ? En d’autres termes, est-on obligé de baise en club échangiste ?

La réponse est claire et sans appel : absolument pas ! Les clubs échangistes sont des lieux de rencontres comme les autres. Bien sûr, le préjugé commun est la disposition de chacun et chacune à vivre des expériences sexuelles et des aventures érotiques pour le plaisir. Mais la règle absolue dans les clubs et saunas est celle du consentement mutuel, au delà du principe de liberté sexuelle.

Libertinage, liberté sexuelle et consentement mutuel

A celles et ceux qui s’interrogent, hésitent à franchir la porte d’un club libertin de peur d’y être contraints à faire des choses dont ils n’ont pas envie, il faut répondre clairement que ce fameux consentement mutuel reste et demeure la règle absolue des relations sexuelles dans un établissement libertin. Le « oui » n’y est même pas la position « par défaut ».

Ne vous imaginez pas les clubs échangistes comme des lieux où l’on mettrait des matelas par terre et où tout-un-chacun serait convié à se rouler dans le stupre sans exigences quant à ses partenaires, quant aux pratiques libertines auxquelles il se livrerait. Les clubs libertins n’ont rien à voir avec ça (voir la visite guidée d’un club).

Libertinage et drague

Bien au contraire. Dans les lieux libertins, on drague énormément : de couple à couple, d’homme à couple, d’homme à femme ou de femme à femme, etc… Mais on drague.

Alors bien sûr, cette drague est facilitée par le fait que, a priori, tout le monde est là pour vivre une aventure sexuelle, tout le monde veut profiter de sa liberté sexuelle. Parfois, un sourire, un regard, une caresse sur l’épaule peuvent suffire à tout déclencher.

Mais non : les établissements libertins ne sont pas des open-bars de la baise.