Tout le monde se fait une idée plus ou moins précise de comment fonctionne un club échangiste. Et pourtant, ceux qui parlent ne sont pas toujours ceux qui connaissent. Et si on vous guidait un peu dans cet univers des clubs libertins ?

=> visite d’un club échangiste
=> dress-code des clubs échangistes

Et d’abord, quelle différence entre un club libertin et un club échangiste ? Réponse : aucune. Les couples libertins eux-mêmes, qu’ils soient échangistes ou mélangistes, préfèrent le terme de « clubs libertins ». Parce qu’on n’y pratique pas que l’échangisme, mais toutes les autres formes de libertinage, selon ses envies et limites.

Le monde à part des clubs libertins

Un club libertin est un monde à part dans la ville ou la région où il se situe. En d’autres termes, ce qui se passe dans un club échangiste reste dans le club échangiste. Et vos a priori sur la sexualité doivent, eux, rester au vestiaire. Car ici, si rien ne se passe comme ailleurs, les conventions élémentaires de politesse et courtoisie restent les mêmes que dans la vie quotidienne.

Une libertine un peu allumeuse, un peu désinhibée n’est pas une salope. C’est une libertine. Point. Et on se doit de la respecter comme on respecte n’importe quelle autre femme. Quiconque doté d’un minimum d’intelligence décryptera sans peine, dès la première sortie en club échangiste, les codes les plus élémentaires. Ensuite, c’est une question de feeling.

Un club échangiste : kezaco ?

Chaque club a sa propre ambiance, ses propres soirées, et sa propre politique d’entrées et de tarifs. Mais tous les clubs échangistes (ne parlons pas ici des saunas) ont des points communs : tout d’abord une visite guidée vous montrera comment l’ensemble des clubs libertins sont disposés ; ensuite le dress-code qui, s’il évolue un peu selon les lieux et les soirées thématiques, reste commun ; et enfin, la liberté sexuelle, celle que tous les clients sont venus chercher.

Oui. Tous les clients et clientes d’un club libertin viennent, au fond, pour la même chose : se retrouver entre partisans de la liberté sexuelle et s’amuser érotiquement entre eux. Oubliez les racontars sur les prostituées (on en a vu des soirées, pourtant, et pas la moindre trace de prostitution), c’est faux.

Ensuite, chacun et chacune a sa vision des choses. Certains sont là pour le sexe uniquement. D’autres pour faire des rencontres, d’autres surtout pour profiter de l’ambiance et de la musique (très mauvaise en général, ceci dit). Non, les clubs libertins ne sont pas d’immenses salles où l’on partouze indistinctement. On s’y exhibe volontiers, certes, mais des parties du club sont réservées aux galipettes : les coins-câlins.

Quoi qu’il en soit, il est bien difficile de se faire une idée précise de ce qu’est un club échangiste sans y avoir mis les pieds. Et encore, car tous sont différents.